Aller au contenu principal

CORONAVIRUS

-A +A

Courrier du 1er mars 2020 de Mme la Préfete des hautes Alpes aux maires,

Ce samedi 29 février s’est tenu un conseil des ministres exceptionnels concernant l’évolution de la situation sanitaire en France suite à la propagation des cas de coronavirus sur le territoire national. Compte tenu de l’évolution de la situation (100 cas au 29 février), il a ainsi été décidé le passage au stade 2 du plan national pandémie qui en comprend 3 (+ 1 stade post crise). http://www.hautes-alpes.gouv.fr/

Le stade 1 avait pour objet de freiner l’introduction du virus sur le territoire national, le stade 2, déclenché par l’identification de zones (« clusters ») de circulation du virus sur le territoire national, a pour objet de freiner la propagation du virus en France, le stade 3, caractérisé par la circulation du virus sur l’ensemble du territoire (épidémie déclarée), aura pour objet de gérer dans les meilleures conditions les conséquences de l’épidémie. Ce changement de posture entraîne la mise en place de nouvelles mesures applicables sur l’ensemble du territoire national ainsi que dans les zones « clusters » (département de l’Oise et commune de La Balme en Haute-Savoie). Toutes les mesures adoptées par le conseil des ministres ont vocation à être réévaluées en fonction de l’évolution de la situation.

1) Mesures applicables sur tout le territoire national

a) Consignes relatives aux voyages Le passage du stade 1 au stade 2 justifie : • l’abandon de la règle du maintien en quatorzaine pour les personnes revenant des zones oranges (maintien en revanche pour les retours de zone rouge). Les personnes revenant des zones oranges sont invitées à ralentir leur vie sociale et à s’auto-surveiller (prise température deux fois par jour). Cette nouvelle mesure entraîne la levée des mesures de quatorzaine qui étaient en cours. • une consigne d’éviter les voyages hors de l’Union européenne ou dans les zones à risques en Europe (identifiées sur le site du Mi nistère de l’Europe et des affaires étrangères), sauf nécessité avérée.

b) Consignes relatives aux évènements et rassemblements publics • Annulation de tout évènement public rassemblant plus de 5000 personnes dans un espace confiné. • Décision d’annulation au cas par cas par les préfets en lien avec les maires pour les évènements, y compris en milieu ouvert, rassemblant des populations issues de zones concernées par la circulation du virus et de zones non encore infectées. Centralisation à Paris (ministère de l’intérieur) pour tout évènement réunissant plus de 40 000 participants.

c) Consignes relatives aux masques • le port des masques filtrants FFP2 est réservé aux seuls personnels soignants pratiquant des soins hospitaliers invasifs (soins intensifs). • Le port des masques chirurgicaux (anti-projections) est réservé aux personnes malades, aux praticiens de santé recevant des malades, aux personnes chargées du secours à victimes et des transports sanitaires. • Le reste de la population ne doit pas porter de masque. Les officines ont été invitées à ne pas diffuser de masques en dehors des cas mentionnés plus haut. http://www.hautes-alpes.gouv.fr/

d) Consignes grand public (à relayer par des campagnes de communication saturantes) • Lavage régulier des mains • On tousse et on éternue dans son coude • On utilise des mouchoirs à usage unique • On ne se sert plus la main • On appelle le 15 si symptômes • On reste chez soi si on est malade • On ne porte pas de masque si on n’est pas malade

2) Mesures applicables aux zones « clusters » • annulation de tous les évènements publics. • fermeture dès lundi 2 mars des établissements scolaires particulièrement touchés, associée à une démarche d’évaluation épidémiologique permettant d’identifier qui tester et de recalibrer si nécessaire les mesures de fermeture dans les jours à venir. • incitation aux habitants à recourir au télétravail et à éviter de circuler hors de la zone (et en tout cas de rejoindre des rassemblements publics hors de la zone).

A ce stade, deux clusters sont identifiés par les ARS. Un dans l’Oise (communes particulièrement concernées : Creil, Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lamorlaye, Lagny-le-sec). La mesure relative aux annulations d’évènements publics s’applique sur l’ensemble du département de l’Oise, les autres mesures s’appliquent dans les 5 communes particulièrement concernées. Le second cluster a été identifié à La Balme en Haute-Savoie.

Si le département des Hautes-Alpes n’est pour l’heure pas concerné par l’application de ces dernières mesures, celles-ci pourraient intervenir en cas d’évolution de la situation sanitaire. Néanmoins, et dans cette hypothèse, il est essentiel que toute décision soit prise en parfaite coordination avec les services de l’État, et l’agence régionale de santé notamment.

En conséquence, Mme la Préféte remercie Mesdames et  Messieurs  les maires de bien vouloir lui faire remonter tout élément d’information concernant la gestion d’éventuels cas suspects dans leurs communes et avant toute application de mesure envisagée par leurs soins.